mercredi 31 mai 2017

Soutenace HDR - Jean-Claude Domenget

Cher.e.s collègues, Cher.e.s ami.e.s,


J'ai le plaisir de vous convier à la soutenance publique de mon HDR en Sciences de l'Information et de la Communication

intitulée


« Des usages des dispositifs socionumériques à la reconfiguration des identités professionnelles : une approche des temporalités en SIC »


qui se déroulera le

Vendredi 2 Juin 2017 à 15h
à l’Université Charles de Gaulle - Lille 3 - Sciences Humaines et Sociales,
Domaine Universitaire du Pont-de-Bois,

Bâtiment B – salle B2. 273


devant un jury composé de

- M. Patrice DE LA BROISE, Professeur à l’Université de Lille 3. Garant
- Mme Florence MILLERAND, Professeure à l’Université du Québec à Montréal. Canada
- M. François LAMBOTTE, Professeur à l’Université Catholique de Louvain. Belgique
- M. Jacques WALTER, Professeur à l’Université de Lorraine
- M. Alain LAMBOUX-DURAND, Professeur à l’Université Bourgogne Franche-Comté
- M. Nicolas PELISSIER, Professeur à l’Université de Nice Sophia-Antipolis

Le dossier comprend :
- un CV scientifique
- un mémoire de synthèse
- un recueil de publications
NB : les principales publications auxquelles ce travail fait référence sont accessibles sur l'archive ouverte HAL : https://cv.archives-ouvertes.fr/jean-claude-domenget

Résumé

Le mémoire d'habilitation à diriger des recherches en 71ème section du conseil national des universités que je soumets, sous l'intitulé « Des usages des dispositifs socionumériques à la reconfiguration des identités professionnelles : une approche des temporalités en SIC », repose en partie sur un travail de synthèse des recherches passées et présente des pistes novatrices, articulant l'analyse des usages de dispositifs socionumériques et la reconfiguration des formes identitaires professionnelles, sous l'angle des temporalités en Information - Communication. Ce mémoire s'inscrit ainsi dans les nouvelles perspectives sur les usages en proposant notamment un cadre conceptuel élargi autour de la plasticité, de l'instabilité et de la fragilité, afin de construire une troisième topique de la sociologie des usages. Il avance ensuite, au croisement des SIC et de la sociologie des groupes professionnels, une problématisation de la construction d'une identité professionnelle numérique, elle-même rapportée à la professionnalisation dans les métiers de la communication. Un angle d'analyse est privilégié : l'approche temporaliste des phénomènes info-communicationnels. Enfin, ces trois thématiques sont ancrées dans un renouvellement des domaines de la recherche, transformés par le numérique. Les changements analysés sont donc transversaux à quatre axes de recherche autour desquels mon programme s'articule : les usages professionnels des médias socionumériques, la reconfiguration des formes identitaires professionnelles, les temporalités en Information – Communication et le « tournant » du numérique.

Mots-clés : usages, dispositifs socionumériques, identités professionnelles, professionnalisation, temporalités, numérique

Abstract

The enabling thesis to conduct research in the 71st section of the National Council of Universities that I am submitting, titled "Uses of digital communication devices and the reconfiguration of professional identities : a temporalist approach in SIC", is based in part on a work of synthesis of past research and presents innovative paths, articulating the analysis of the digital communication devices uses and the reconfiguration of professional identity forms, from the perspective of temporalities in Information - Communication. This thesis is thus part of the new theoretical approch of uses, proposing in particular a new conceptual framework around plasticity, instability and fragility in order to construct a third topology of the sociology of (ICT) uses. Then, at the crossroads of the SIC and the sociology of professional groups, he goes on to question the construction of a digital professional identity, which in turn is related to professionalization in the communication professions. An angle of analysis is privileged : the temporalist approach of the information-communication phenomena. Finally, these three themes are anchored in a renewal of the fields of research, transformed by the digital. The changes analyzed are transversal to four research axes around which my research program revolves : the professional uses of social media, the reconfiguration of professional identity forms, the temporalities in Information - Communication and the "turning point" of digital.

Keywords : uses, digital communication devices, professional identities, professionalization, temporalities, digital

A la suite de la soutenance, les participants sont les bienvenus pour le pot qui aura lieu en salle B2. 143.


Parution Quaderni 93 - Autorité

Vient de paraître le n°93 de la revue Quaderni, portant sur la thèmatique : Autorité et pratiques de légitimation en ligne, sous la direction de Etienne Candel et Pergia Gkouskou-Giannakou. Nous avons publié, avec Antonin Segault doctorant au laboratoire Elliadd, un article intitulé "Une pratique collective de fabrication de l'autorité".

Ce dossier analyse les stratégies d'autorité sur les réseaux et leur déploiement en relation à la fois avec les ordres sociaux de légitimité et avec les cadres particuliers que représentent les dispositifs numériques. Dans cette perspective de construction de l'autorité, nous interrogeons les formes, les dispositifs et les pratiques dans leur dimension communicationnelle, afin de montrer comment s'élabore le pouvoir sur les publics et les usagers des médias informatisés.
En regard, on met en perspectives les modalités par lesquelles la manipulation des formes numériques permet aux acteurs de s'autoriser, de se légitimer, de se faire valoir dans un projet personnel ou collectif, de se qualifier dans une expertise, un savoir ou une écriture.

Une pratique collective de fabrication de l'autorité


Quaderni n°93

Résumé 

L'étude de cas présentée dans cet article, portant sur le live tweeting d'un événement professionnel, permet d'aborder le concept d’autorité dans sa dimension collective. À partir notamment d'une analyse structurale de réseaux, il ressort que cet usage de Twitter est moins un moment de fabrication de l’autorité, qu'un temps de reproduction de formes d'autorité existantes. Cette dernière est issue d'un mécanisme de circulation de l'autorité entre acteurs et s'appuie peu sur les groupes présents lors de l'événement. Ce résultat, illustrant la dimension hybride des formes d'autorité cognitive, informationnelle et calculée, est discuté dans un premier temps, en fonction du type de collectifs que constitue un groupe professionnel comme celui des référenceurs qui a été analysé et, dans un second temps, en fonction du niveau d'appropriation de Twitter par ces professionnels au sein de leurs « trajectoires d'usage » de dispositifs de réseautage.


Liste de mots-clés
Autorité, live tweeting, analyse structurale de réseaux, groupe professionnel, trajectoires d'usage, réseautage


Abstract

In this paper, we present a case study on the live tweeting of a professional event, in order to investigate the collective dimension of authority. Through our work, including social network analysis, we observe that this use of Twitter aims not so much to generate authority but rather to reproduce existing authority structures. This reproduction of authority comes from a process of authority flow between actors, and does not rely much on the groups attending the event. This result emphasizes the hybrid dimension -- cognitive, informational, calculated -- of authority. We will firstly discuss it in relation to the type of communities -- SEO experts -- that were analysed and, then, according to the appropriation of Twitter that these professionals developed throughout their « use trajectories » of social networking websites.

Keywords
Authority, live tweeting, social network analysis, professional community, usage, social networking website


jeudi 13 avril 2017

[JE] Identité numérique : au-delà du formatage

Le 7 avril 2017 a eu lieu une journée d'études portant sur : Identité numérique : au-delà du formatage ? Organisée par le Cresat (Fabien Bonnet et Marc Jahjah) de l'Université de Haute-Alsace, cette rencontre a rassemblé plusieurs collègues travaillant autour de la notion d'identité numérique : Gustavo Gomez-Mejia (Prim, Université François Rabelais à Tours), Fanny Georges (CIM, Université Paris 3), Laurence Allard (IRCAV, Université Lille 3), Emmanuel Kessous (Gredeg, Université de Nice Sophia-Antipolis) et moi-même.

Métiers de la communication : vers des identités professionnelles numériques ?





Voici le support de présentation.
J'ai traité notamment de la question la construction des identités professionnelles numériques qui fait partie de mon programme de recherche actuel, lequel vise à analyser la reconfiguration des formes identitaires professionnelles dans les métiers de la communication.
L'analyse que je propose permet d'éclairer ensemble des phénomènes encore largement méconnus qui ont une forte dimension normative (impératif de visibilité, nécessité de maîtriser sa e-réputation lorsqu'on est un professionnel de la visibilité, quête de reconnaissance qui motive chacun d'entre nous, reproduction des formes d'autorités informationnelles visant une autorité cognitive, etc.)

mercredi 22 mars 2017

Parution Communication et professionnalisation n°4

Vient de paraître le n°4 de la revue Communication et professionnalisation, revue du réseau Resiproc portant sur "Dynamiques de professionnalisation en communication : entre ruptures et continuités, prescription et émancipation". Nous avons écrit avec Guillaume Sire, maître de conférences à l'Université Paris 2 Panthéon-Assas un article sur " la professionnalisation des référenceurs aux prises avec le changement permanent".

La professionnalisation des référenceurs aux prises avec le changement permanent

 

Couverture revue Communication et professionnalisation n°4
 Dans le processus de professionnalisation des référenceurs, le changement permanent imposé par Google, loin de remettre en cause la pérennité de la profession, est un facteur clé de la reconnaissance de leur fonction au sein des  organisations et auprès des différents acteurs avec lesquels ils interagissent (clients, collègues, responsables, etc.). En partant du concept de professionnalisation, développé dans le champ de recherche sur la socialisation professionnelle et la construction identitaire, nous décryptons le marché du référencement en tant que système professionnel. Basé sur l’analyse croisée des résultats de deux recherches empiriques, l’une sur les référenceurs en entreprise de presse et l’autre sur les référenceurs dits « pionniers », notre raisonnement vise à expliquer pourquoi le contexte de flou et de changements permanents contribue en grande partie à la reconnaissance et à la légitimation de la profession du référenceur, et pourquoi ce même contexte peut également conduire à une remise en cause du statut des référenceurs et être mobilisé dans le discours de leurs collaborateurs comme un moyen de questionner leur crédibilité. Autrement dit, le contexte d’incertitude a cela de paradoxal qu’il contribue à rendre pérenne la profession des référenceurs tout en empêchant que le processus de professionnalisation ne s’achève.

Mots clés : professionnalisation, référenceurs, changement, légitimation, crédibilité

Jean-Claude Domenget, maître de conférences, Université de Franche-Comté, Elliadd, jean-claude.domenget@univ-fcomte.fr
Guillaume Sire, maître de conférences, Université Paris 2 Panthéon-Assas, Carism, guillaume.sire@u-paris2.fr




jeudi 19 janvier 2017

[Séminaire] Conférence-débat du LabCMO

En mission au Canada, sur invitation du LabCMO, j'ai le plaisir de donner une conférence-débat autour d'une proposition d'approche dynamique des usages numériques, dans le but de définir un nouveau cadre conceptuel. La conférence a lieu à Québec à l'Université Laval, vendredi 20 janvier 2017 de 10h à 12h, en lien avec l'UQAM à Montréal.

Pour une approche dynamique des usages : vers un cadre conceptuel









Dans un premier temps, cette conférence présentera les contours d'un programme de recherche qui vise à contribuer à l'avancement des connaissances sur les usages des dispositifs socionumériques, en interrogeant, sous l'angle des temporalités, la reconfiguration des identités professionnelles dans les métiers de la communication. Plusieurs études de cas permettront d'illustrer ces axes de recherche. Dans un second temps, la problématique de la fragilité des usages et de l'instabilité des dispositifs (les deux optiques étant indissociables) sera précisée. Trois notions sont proposées afin d'élargir le cadre conceptuel nécessaire pour analyser les phénomènes sociotechniques non stabilisés. Il s'agit d'intégrer la dimension négative de la plasticité, de concevoir l'instabilité comme un état durable et de penser la fragilité comme une richesse. Cette proposition d'une approche dynamique des usages numériques souhaite participer à la définition d'une troisième topique des approches d'usages.